19.01.2013 samedi

La stéréophonie

19 janvier 2013

14.00 - 18.00

Définition, techniques d’enregistrement et de reproduction en relation avec les caractéristiques de l’environnement sonore

Le sens du concept de stéréophonie est généralement mal compris : on associe ce terme à une reproduction par deux canaux, par opposition au Multicanal qui en emploie davantage.
Par ailleurs, on qualifie couramment de stéréophonique un message reconstitué de toutes pièces par mixage de multiples prises de son de proximité réalisées en monophonie et réparti sur deux canaux.
Enfin, on entend souvent dire qu’il est inutile de faire appel à plus de deux enceintes, parce que l’homme ne dispose que de deux oreilles.

La séance organisée par l’AFDERS a pour objectif de rappeler que stéréophonie vient du grec « Stereo » (spatial, solide) et « Phono » (ton, son) ; ce concept concerne donc tous les programmes sonores utilisant deux ou plusieurs canaux et qui ont pour objectif de reproduire un environnement sonore cohérent. Il en résulte qu’une reproduction multicanale cohérente est stéréophonique et qu’un mixage de multiples prises de son monophoniques est en toute rigueur de la multi-monophonie ou de la pseudo-stéréophonie, quel que soit le nombre de canaux de reproduction.

Les informations de l’environnement sonore parviennent aux oreilles d’une infinité de directions et sont perçues par les deux oreilles à des temps différents, du fait que les deux oreilles ne sont pas au même endroit, et avec des intensités différentes du fait des différences de distance et de l’effet de masque apporté par la tête.
Les techniques de prise de son et de restitution cohérentes auront donc pour objectif de conserver au niveau des oreilles, lors de la reproduction, cette cohérence de la phase et de l’intensité du signal originel.
D’autre part, le maintien de la cohérence du signal aura pour bénéfice de séparer les informations provenant du signal utile (les musiciens, l’acoustique de la salle, les sons nature), des nuisances sonores (les bruits parasites, ou ceux du dispositif de reproduction), les secondes étant positionnées différemment ou décorrélées du signal utile, permettant ainsi au cerveau de les identifier plus aisément, voire de les « oublier ».

La séance comportera une introduction technique, suivie d’un échange avec le public, notamment en ce qui concerne les avantages et inconvénients des différentes techniques, et les conditions de mise en œuvre chez l’auditeur, ainsi que quelques illustrations expérimentales d’enregistrement et de reproduction sonore.

Type d'évènement
Démonstration
Intervenants

AFDERS : Jean-Marie Grandemange, Jacques Chaponnay, Claude Ollivier
SONATURA : Pascal Dhuicq

Lieu
Médiathèque Musicale de Paris
Forum des Halles, 8 porte Saint-Eustache 75001 Paris
Contact
Nom, Prénom

Claire Druhet

Thématique(s)
  • Enregistrement et diffusion