11.01.2013 vendredi

Journée Sons Électroacoustiques

11 janvier 2013

20.30 - 23.30

Concert - Bérangère Maximin + Jean Louis + Yan Hart Lemonnier
Entrée payante : 7€

Dans son Home Sweet Home Studio à Paris, Bérangère Maximin fabrique des pièces sonores de divers genres et prépare ses lives électroniques, avant de les jouer sur les scènes variées d’Europe et des Etats-Unis. Son premier album Tant que les heures passent sort sur le label de John Zorn, Tzadik, en septembre 2008. Entre 2009 et 2011, sa série de morceaux pour électronique et voix se développe sur la route. Elle partage l’affiche avec des personnalités fortes telles que Fennesz (Florence, Paris), James Blackshaw (St-Ouen) et Fred Frith (Brest, Oakland, San Francisco). Son second opus intitulé No one is an island paraît en mars 2012 sur le label Sub Rosa, et regroupe ses collaborations avec Rhys Chatham, Christian Fennesz, Frédéric D. Oberland et Richard Pinhas.
www.berangeremaximin.com

Liberté, radicalité, électricité ! Le trio Jean Louis se joue des frontières et ça marche. Ils lâchent leurs instruments dans une danse transe organique rarement entendue. Beat hypnotique pour dance floor déjanté se mélange à la trompette saturée et à la contrebasse mystique... Le groupe libre du moment !
« Comme un orchestre symphonique électrique articulé, actionné par des moteurs et des rouages huilés à la perfection et produisant des matières sonores d’une férocité et d’une efficacité incroyables sous-tendues par des figures rythmiques taillées au millimètre, justes, géométriques, fiables et rigoureuses telles une horloge de précision. » Albert Marcoeur

Avec Aymeric Avice (trompette, pédalier), Joachim Florent (contrebasse, pédalier), Francesco Pastacaldi (batterie)
http://jeanlouis.bandcamp.com/

Après quelques titres diffusés sur de multiples compilations,Yan Hart-Lemonnier s’attèle enfin à un projet d’album en 2011. Ce premier opus, La Fin de l’électricité, sort en vinyl, format de prédilection du label, en septembre 2012. En dix titres instrumentaux, il accommode mélodies réjouissantes et sonorités improbables, habille ses beats électroniques avec des boîtes à rythmes obsolètes, plaque ses arpèges synthétiques sur des tempos enlevés. La Fin de l’électricité est un album modeste et chaleureux, bricolé de bout en bout, et à l’image fidèle de son compositeur.
Parallèlement à ce travail de composition et d’enregistrement, il met en place une formule live sans laptop, dans lequel il met toute une quincaillerie électronique au service d’une fausse techno lo-fi et rigolarde, flirtant avec le 8 bits comme avec le circuit bending. Il est également le créateur du label Ego Twister.
http://www.egotwister.com/

Type d'évènement
Concert
Intervenants

Bérangère Maximin, Aymeric Avice, Joachim Florent, Francesco Pastacaldi, Yan Hart-Lemonnier

Lieu
Le Chabada
56 Bd du Doyenné 49100 Angers
Site Internet
Contact Presse
Thématique(s)
  • Expression musicale et pédagogie